Depuis l’été 2015, et l’acquisition de la maison du Nouveau Théâtre Populaire par la Communauté de communes de Beaufort-en-Anjou, nous avons entrepris une série de travaux de grande ampleur. Grâce aux dons récoltés auprès de nos spectateurs à l’époque où nous projetions de racheter la maison sans l’aide des institutions publiques, et grâce aussi au soutien financier de la région Pays de Loire, nous avons d’ores et déjà pu achever la première tranche de nos travaux !

En 7 éditions, bien des choses ont changé. Le plateau historique était devenu très instable, et le jardin, avec ses bosses et ses creux, compliquait la vision des spectacles à mesure que la fréquentation augmentait. Et nous manquions d’espace pour tout ! Il nous fallait de la place pour stocker nos décors, nos costumes, nos outils de travail, mais aussi pour organiser nos répétitions et accueillir nos futurs ateliers de pratique du théâtre. Et pour finir, nous avons plus que décuplé le nombre de spectateurs accueillis, passant de 700 spectateurs la première année à 9200 l’été dernier.

Pour parer à cette situation inédite, nous avons donc décidé la construction d’un nouveau plateau, d’un gradin naturel plus large et plus équilibré, l’aménagement de la grange pour la transformer en espace de rangement et de travail, et en dernier lieu, l’aménagement de la maison pour la rendre plus fonctionnelle été comme hiver, au moment du festival ou pour nos activités d’enseignement du théâtre.

Vous pouvez suivre ici le récit de ces projets de construction, en images, depuis le démontage du plateau historique en avril 2016 jusqu’à aujourd’hui.

Merci aux artisans pour leur savoir-faire, et pour leurs photos tout au long du chantier !

 

Démontage du plateau (avril 2016)

 

Terrassement du terrain (juin 2016)

Pré-montage du nouveau plateau à l’atelier et arrivée dans le jardin (juillet 2016)

 

Montage du nouveau plateau dans le jardin (juillet 2016)

Construction du gradin naturel (novembre 2016)

Première tranche de l’aménagement de la grange (novembre 2016 et février 2017)