La Maison


La maison


Le rachat de la maison du 8, rue Célestine Garnier par la Communauté de Communes de Beaufort-en-Anjou en juin 2015 est un formidable acte de confiance en faveur de notre action, et une occasion d’affirmer ensemble (à contre-courant de la tendance majoritaire aujourd’hui) la nécessité de l’art et de la culture pour les publics éloignés. C’est pourquoi nous nous sommes immédiatement attelés à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un nouveau projet architectural pour la Maison du Théâtre de Fontaine-Guérin.

Un nouveau plateau

La priorité a été de remplacer le plateau – de fabrication très artisanale – que nous avons construit en 2009 pour la première édition du Festival. Le projet a été de réalisé le décaissement du terrain sous le plateau et la création d’un nouveau plateau de fabrication professionnelle – permettant de pérenniser notre travail de création à Fontaine-Guérin.

Un nouvel espace d’accueil du public

La fréquentation étant en augmentation constante depuis la création du festival (750 entrées en 2009 contre 10.400 entrées en 2017), la création d’un nouveau gradin était nécessaire. Un gradin naturel permettant d’accueillir 600 personnes en toute sécurité a été construit. Les espaces d’accueil avec le public ont été modifié : espace billetterie et espace buvette sont maintenant adéquate à l’accueil de nombreux spectacteurs.

Un lieu de répétitions

La suite de ce projet architectural comprend la réhabilitation de la grange attenante à la maison du 8, rue Célestine Garnier. Notre objectif est d’en faire un lieu de répétitions fonctionnel afin de pouvoir organiser le plus tôt possible des résidences d’artistes à Fontaine-Guérin, en accord avec les termes de la Convention d’occupation. Ces travaux d’assainissement et de transformation ont été initiés dès 2016 et se poursuivront jusqu’en 2019.

Un lieu d’habitation

Afin d’accueillir au mieux les équipes qui répèteront dans la grange, il est nécessaire de faire des travaux d’aménagement dans la maison, qui en l’état n’est pas adaptée à la vie en collectivité d’une équipe artistique qui peut être nombreuse. Les pièces en enfilade au rez-de-chaussée – qui sont actuellement des chambres – doivent être transformées pour avoir un espace de vie plus grand : une salle à manger attenante à la cuisine. Les greniers – dont unepartie n’est pas utlisée aujourd’hui – seront aménagés pour permettre d’avoir 3 chambres et une salle de bain supplémentaire. La cuisine nécessite des rangements plus nombreux pour être plus fonctionnelle.


En images