Baptiste Chabauty

Baptiste Chabauty

Baptiste Chabauty

 

Formation de percussionniste au Conservatoire de Strasbourg (Prix de percussion et diplôme de Spécialisation en musique de chambre). Jusqu’en 2007 il enseigne les percussions et joue dans l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, de Mulhouse et de Besançon.

Formation de comédien sous la direction de Stéphane Auvray Nauroy puis en Classe Libre du Cours Florent sous la direction de Jean-Pierre Garnier, Mathieu Genet, Isabelle Duperray, Leslie Chatterley et Daniel Martin.

Il joue sous la direction de Fanny Sidney (Le Dindon, Feydeau), Léon Masson (J’Eprouve), Joséphine Serre (Volatiles), Benjamin Porée (Platonov, Tchekhov), Volodia Serre (Trois Soeurs, Tchekhov), Fréderic Jessua (Kurt Cobain ; Annabella – Dommage que ce soit une putain, John Ford), Gilles Bouillon (Urfaust, Goethe), Camille Bernon et Simon Bourgade (Change me) et avec la compagnie du Théâtre EnVie (9 spectacles et plus de 80 représentations depuis 2002).

Au NTP, il joue :

David Séchard / Michel Chrestien dans Illusions perdues (2018)
– Du Tillet / David Séchard / Camusot dans Splendeurs et misères des courtisanes (2018)
– Montriveau dans La Duchesse de Langeais (2018)
– Baptiste dans La Fleur au fusil (2017)
– Etienne / Madame Hautignol dans La Dame de chez Maxim (2017)
– Le Prince dans La Petite Sirène (2017)
– Lord Hastings, Richmond dans Richard III (2016)
– Ariel, Ferdinand dans La Tempête (2016)
– Adraste dans Penthésilée (2016)
– Œdipe dans Œdipe Roi (2015)
– Epikhodov dans La Cerisaie (2014 et 2015)
– Gargantua dans La vie treshorrificque du grand Gargantua (2014 et 2015)
– Horatio dans Hamlet (2014)
– Simon Chachava, un musicien, un marchand, un invité de l’enterrement dans Le Cercle de craie caucasien (2013 et 2014)
– Santa-Cruz, Montazgo, un muet, un alguazil dans Ruy Blas (2013)
– Le Chœur, le fou du roi, un pauvre, le médecin dans Pelléas et Mélisande (2013).